Moodle

You are not logged in. (Login)

Skip Main MenuSkip Paiement - Scolarité

Paiement - Scolarité

A l'attention de tous les étudiants
Pour le paiement de vos frais de scolarité, seuls les deux modes de paiement suivants seront désormais acceptés et pris en compte :

Le paiement "en main propre" au siège de l'ESMI à Ouagadougou (Secteur 15)

Le paiement par virement dans l'un des comptes bancaires suivants de l'ESMI (Dans ce cas n'oubliez pas de scanner le reçu et de nous l'envoyer par mail à l'adresse baptistesed@yahoo.fr) :

N° Compte BOA : 01420670008

N° Compte ECOBANK : 0001321729454301
Skip Online Users

Online Users

(last 5 minutes)
None
Skip Calendar

Calendar

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 Today Friday, 31 July 31  
Skip Recent Activity

Recent Activity

Activity since Wednesday, 29 July 2015, 12:58 AM

Nothing new since your last login

Skip Actualités - Le Monde

Actualités - Le Monde

France 24

CFADESMI
Bienvenue dans la famille des étudiants du CFADESMI de l’Ecole Supérieure de Microfinance Internationale à Ouagadougou (BURKINA FASO).

Merci d'avoir fait confiance à notre institution! Pour sûr, votre choix sera récompensé.

Course categories

TRONC COMMUN L111
TRONC COMMUN L216
TRONC COMMUN L39
TRONC COMMUN M14
TRONC COMMUN M26
BANQUE-MICROFINANCE

Banque et Microfinance - L16

Banque et Microfinance - L26

Banque et Microfinance - L38

Microfinance - M19

Microfinance - M29
COMMUNICATION D'ENTREPRISE

Communication d'entreprise L14

Communication d'entreprise L25

Communication d'entreprise L3

Communication d'entreprise M1

Communication d'entreprise M2
FINANCES-COMPTABILITE

Finances et comptabilité -L16

Finances et comptabilité - L25

Sciences et Technique Comptable - L39

Comptabilité - Contrôle et Audit M17

Comptabilité - Contrôle et Audit M211
MANAGEMENT DES PROJETS1

Management des projets L38

Management des projets M110

Management des projets M29
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des ressources humaines L16

Gestion des ressources humaines L28

Gestion des ressources humaines L39

Gestion des ressources humaines M18

Gestion des ressources humaines M29
MARKETING ET GESTION COMMERCIALE

Marketing et gestion commerciale - L17

Marketing et gestion commerciale - L29

Marketing & Communication - L38

Marketing & communication - M19

Marketing & communication - M211
MINES-CARRIERES

Mines et carrières - L18

Mines et carrières - L25

Mines et carrières - L38
SECRETARIAT DE DIRECTION BUREAUTIQUE

Sécretariat de direction bureautique L17

Sécretariat de direction bureautique L28

Assistant (e) de direction bilingue L318
SYSTEME D’INFORMATION INFORMATISE ET RESEAUX

Système d'information informatisé et réseau L114

Système d'information informatisé et réseau L214

Système d'information informatisé et réseau L312

Système d'information informatisé et réseau M1
TRANSPORT-LOGISTIQUE

Transport et logistique - L18

Transport et logistique - L211

Gestion logistique et transport - L311

Transport et logistique - M17

Transport et logistique - M28
COURS POUR LES AUDITEURS LIBRES10
COURS ARCHIVES6

L127

L217

L329

M138

M225

Drapeau

L' Ecole Supérieure de Microfinance a été créée pour VOUS, TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC, PRIVÉ ET INFORMEL. Visitez-nous et inscrivez-vous! Vous êtes les bienvenus!

Cécile Ki
Promotrice de l'ESMi
Skip LoginSkip Upcoming Events

Upcoming Events

There are no upcoming events
Skip Activities

Activities

Skip Actualités - Autour du Burkina Faso

Actualités - Autour du Burkina Faso

  • Le président nigérian chez son homologue camerounais. C’est l’histoire de deux vieilles connaissances qui se sont retrouvées hier mercredi 29 juillet 2015 à Yaoundé. D’un côté Muhammadou Buhari, élu en mai 2015 mais qui avait déjà exercé la plus haute charge de l’Etat entre décembre 1983 et août 1985 suite à un coup d’Etat, et de l’autre, Paul Biya, au pouvoir depuis 1982 après la démission d’Ahmadou Ahidjo.


  • La Société de cardiologie du Burkina Faso (SOCARB) tient, du 27 au 29 juillet, ses 5es journées scientifiques à Ouagadougou, avec au cœur, des débats la santé cardio-vasculaire de la femme. Les maladies cardio-vasculaires constituent, de nos jours, un fléau mondial. Au Burkina Faso, ce sont les femmes qui sont les plus touchées par la pathologie. C’est la raison de la tenue de l’atelier de 72 heures qui regroupe des cardiologues venus du Sénégal, du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Burkina Faso et bien d’autres pays. Selon le président de la  Société de cardiologie du Burkina (SOCARB),  André Samadoulougou, ces 72 heures de concertations et d’échanges ont  pour objectifs de connaître les maladies cardio-vasculaires et aussi d’interpeller les  autorités et les  praticiens  sur la santé cardio-vasculaire de la femme.


  • L’assurance-maladie universelle, le thème de la célébration du 11-Décembre, la création d’emplois au profit des jeunes et des femmes  ont été, entre autres, les points  débattus en conseil des ministres d’hier mercredi 29 juillet 2015, à Ouagadougou. Le conseil des ministres a donné son approbation pour que le projet de loi relatif à l’assurance-maladie universelle au Burkina Faso soit transmis au Conseil national de la Transition pour adoption. « C’est un projet important qui a été concrétisé  grâce à des concertations que nous avons eues avec les partenaires sociaux et institutionnels.


  • Le Collectif des professionnels de l’industrie du commerce, des services et des organes de la société civile pour une Chambre de commerce assainie (CPICS-OSC) s’est opposé, le mardi 28 juillet 2015 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse aux nouveaux textes devant régir l’institution d’appui-conseil au monde des affaires. La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) est dans une dynamique de relecture de ses textes fondamentaux. Dans les prochains jours, d’ailleurs, le document sera transmis aux autorités nationales pour signature. Cependant, des acteurs du secteur économique se plaignent de la non-prise en compte d’un certain nombre recommandations afin de l’adapter à l’esprit insurrectionnel.


  • Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, Le mercredi 29 juillet 2015, en séance ordinaire, de 9 H 00 mn à 16 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.


  • Presque soixante ans après son accession à l’indépendance, l’Afrique est toujours à la traîne. En effet, malgré les efforts consentis jusque-là, le continent noir est toujours à la recherche de voies et moyens pour sortir du sous- développement. Mais comme on le dit, toute chose s’explique. Les raisons de ces soixante ans d’errements, d’instabilité, de misère, ne sauraient être du fait de Dieu, mais plutôt des Hommes. Elles sont à rechercher dans la manière dont les Africains conçoivent et font la politique. En Afrique, la politique est perçue par bon nombre d’acteurs comme une entreprise, un marchepied pour parvenir à la richesse.


  • La brigade-ville de gendarmerie de Kosyam a présenté aux journalistes, deux présumés assassins de Mme Bertine Bambara, résidant précédemment au secteur n°24 de Ouagadougou. Agés respectivement de 22 et 23 ans, Sofiane Ouédraogo, sans emploi et Ibrahim Traoré, étudiant en Sciences économiques et de gestion ont déjà les mains tâchées de sang. Ils ont reconnu être les  auteurs de l’assassinat de Bertine Bambara, commerçante, résidant au secteur n°24 de Ouagadougou (Kalgondin).