Moodle

You are not logged in. (Login)

Skip Main MenuSkip Paiement - Scolarité

Paiement - Scolarité

A l'attention de tous les étudiants
Pour le paiement de vos frais de scolarité, seuls les deux modes de paiement suivants seront désormais acceptés et pris en compte :

Le paiement "en main propre" au siège de l'ESMI à Ouagadougou (Secteur 15)

Le paiement par virement dans l'un des comptes bancaires suivants de l'ESMI (Dans ce cas n'oubliez pas de scanner le reçu et de nous l'envoyer par mail à l'adresse baptistesed@yahoo.fr) :

N° Compte BOA : 01420670008

N° Compte ECOBANK : 0001321729454301
Skip Online Users

Online Users

(last 5 minutes)
None
Skip Calendar

Calendar

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
    1 2 3 4 Today Saturday, 5 September 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30    
Skip Recent Activity

Recent Activity

Activity since Thursday, 3 September 2015, 02:11 PM

Nothing new since your last login

Skip Actualités - Le Monde

Actualités - Le Monde

France 24

CFADESMI
Bienvenue dans la famille des étudiants du CFADESMI de l’Ecole Supérieure de Microfinance Internationale à Ouagadougou (BURKINA FASO).

Merci d'avoir fait confiance à notre institution! Pour sûr, votre choix sera récompensé.

Course categories

TRONC COMMUN L112
TRONC COMMUN L216
TRONC COMMUN L39
TRONC COMMUN M14
TRONC COMMUN M26
BANQUE-MICROFINANCE

Banque et Microfinance - L16

Banque et Microfinance - L26

Banque et Microfinance - L38

Microfinance - M18

Microfinance - M29
COMMUNICATION D'ENTREPRISE

Communication d'entreprise L14

Communication d'entreprise L25

Communication d'entreprise L3

Communication d'entreprise M1

Communication d'entreprise M2
FINANCES-COMPTABILITE

Finances et comptabilité -L16

Finances et comptabilité - L25

Sciences et Technique Comptable - L39

Comptabilité - Contrôle et Audit M17

Comptabilité - Contrôle et Audit M211
MANAGEMENT DES PROJETS1

Management des projets L38

Management des projets M110

Management des projets M29
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des ressources humaines L16

Gestion des ressources humaines L28

Gestion des ressources humaines L39

Gestion des ressources humaines M18

Gestion des ressources humaines M29
MARKETING ET GESTION COMMERCIALE

Marketing et gestion commerciale - L17

Marketing et gestion commerciale - L29

Marketing & Communication - L38

Marketing & communication - M19

Marketing & communication - M211
MINES-CARRIERES

Mines et carrières - L18

Mines et carrières - L25

Mines et carrières - L38
SECRETARIAT DE DIRECTION BUREAUTIQUE

Sécretariat de direction bureautique L17

Sécretariat de direction bureautique L23

Assistant (e) de direction bilingue L318
SYSTEME D’INFORMATION INFORMATISE ET RESEAUX

Système d'information informatisé et réseau L114

Système d'information informatisé et réseau L214

Système d'information informatisé et réseau L312

Système d'information informatisé et réseau M1
TRANSPORT-LOGISTIQUE

Transport et logistique - L18

Transport et logistique - L211

Gestion logistique et transport - L311

Transport et logistique - M17

Transport et logistique - M28
COURS POUR LES AUDITEURS LIBRES10
COURS ARCHIVES6

L127

L217

L329

M138

M225

Drapeau

L' Ecole Supérieure de Microfinance a été créée pour VOUS, TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC, PRIVÉ ET INFORMEL. Visitez-nous et inscrivez-vous! Vous êtes les bienvenus!

Cécile Ki
Promotrice de l'ESMi
Skip LoginSkip Upcoming Events

Upcoming Events

There are no upcoming events
Skip Activities

Activities

Skip Actualités - Autour du Burkina Faso

Actualités - Autour du Burkina Faso

  • S’il y a bien un politicien que les acteurs de la CENI et du Conseil constitutionnel redoutent, c’est assurément celui-là. Ce n’est pourtant pas de par l’envergure de son parti, le RPN (Rassemblement politique nouveau). Seulement parce qu’Harouna Dicko, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a l’art de trouver le petit grain de sable juridique à même d’enrayer le fonctionnement des roues électorales. En 2006, pendant les préparatifs des municipales, il a en effet eu son heure de célébrité pour avoir provoqué le report de ce scrutin en attaquant la configuration de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).


  • Depuis le lundi 31 août 2015, la population de Perkoa a instauré un blocus à l’entrée de la mine de zinc, empêchant toute entrée et toute sortie. Conséquence, les activités sont bloquées et la mine ne fonctionne plus. Lundi dernier, les véhicules et les cars qui assurent le transport des travailleurs partis de Koudougou et de Ouagadougou ont dû rebrousser chemin devant l’intransigeance des croquants, qui refusaient de laisser passer quiconque.


  • Gombe, Potiskum, Maidiguri, Sambisa au Nigeria (pour ne citer, ici, que celles-là), Lamana, Ngoumao, Malam Fatori au Niger, Baga, sur les rives de lac Tchad, rasé en décembre 2014, Fotokol et Maroua au Cameroun. Le nombre des localités martyres des exactions de la secte islamiste Boko Haram se compte depuis en dizaine, voir en vingtaine. Et on se demande, horresco referens (1), à qui le tour.


  • Le Conseil des ministres s’est tenu à Fada, le mercredi 02 septembre 2015, en séance ordinaire, de 9 H 00 mn à 19 H 00 mn,sous la présidence de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO,Président de la Transition, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,entendu des communications orales,procédé à des nominationset autorisé des missions à l’étranger.


  • De plus en plus, à Ouagadougou, on voit des monuments retouchés par des gens qui les déparent en croyant les parer avec des vêtements ou des accessoires de mode. Cette semaine, beaucoup de monuments ont été transformés en mannequins pour la promotion du Danfani. Ce phénomène de relooking n’est-il pas un vandalisme soft qui pourrait ouvrir la porte à tous les travers ?Que ce soit le fait d’inconnus ou celui de structures connues, le vandalisme des œuvres d’art, surtout des monuments, est devenu courant et tend à être accepté comme allant de soi. Ainsi, au nom de la promotion de la filière du Faso Danfani, plusieurs monuments ont été habillés en tenues de notre cotonnade nationale.


  • Le violent orage de mardi a de nouveau provoqué d’importants dégâts matériels dans le quartier de Bissighin (banlieue nord de Ouagadougou). Les habitants encore sur place pointent l’indifférence des autorités, tandis que les familles relogées s’inquiètent de devoir évacuer l’école de Rimkieta avant la pré-rentrée du 5 septembre. Le phénomène est devenu si récurrent que plus personne ne semble y prêter attention. Les enfants courent au milieu des six-mètres sans même remarquer qu’ils ont de l’eau jusqu’à mi-mollet. Il faut dire que les flaques s’étendent presque d’un bord à l’autre de la voie. Même notre véhicule peine à avancer, le moteur manquant à plusieurs reprises de se noyer dans les abysses d’un nid-de-poule béant.


  • 350 000. Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), depuis le mois de janvier 2015, plus de 350 000 personnes auraient tenté la traversée de la Méditerranée en direction de l’Eldorado européen. Parmi eux, plus de 2643 auront laissé la vie dans cette affreuse odyssée. 350 000. Le chiffre est énorme, mais ne reflète qu’une partie, la plus visible, de la déferlante humaine qui est en train de s’abattre sur le vieux continent, car l’actualité récente l’a suffisamment démontré, le phénomène ne se limite plus aux côtes de la Sicile ou de l’Espagne, il concerne désormais toutes les frontières européennes.