Moodle

You are not logged in. (Login)

Skip Main MenuSkip Online Users

Online Users

(last 5 minutes)
None
Skip Paiement - Scolarité

Paiement - Scolarité

A l'attention de tous les étudiants
Pour le paiement de vos frais de scolarité, seuls les deux modes de paiement suivants seront désormais acceptés et pris en compte :

Le paiement "en main propre" au siège de l'ESMI à Ouagadougou (Secteur 15)

Le paiement par virement dans l'un des comptes bancaires suivants de l'ESMI (Dans ce cas n'oubliez pas de scanner le reçu et de nous l'envoyer par mail à l'adresse baptistesed@yahoo.fr) :

N° Compte BOA : 01420670008

N° Compte ECOBANK : 0001321729454301
Skip Calendar

Calendar

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 Today Saturday, 28 May 28
29 30 31     
Skip Recent Activity

Recent Activity

Activity since Thursday, 26 May 2016, 01:36 PM

Nothing new since your last login

Skip Actualités - Le Monde

Actualités - Le Monde

A la une – France 24 - L’Actualité Internationale 24h/24

CFADESMI
Bienvenue dans la famille des étudiants du CFADESMI de l’Ecole Supérieure de Microfinance Internationale à Ouagadougou (BURKINA FASO).

Merci d'avoir fait confiance à notre institution! Pour sûr, votre choix sera récompensé.

Course categories

TRONC COMMUN L113
TRONC COMMUN L216
TRONC COMMUN L39
TRONC COMMUN M14
TRONC COMMUN M26
BANQUE-MICROFINANCE

Banque et Microfinance - L16

Banque et Microfinance - L26

Banque et Microfinance - L38

Microfinance - M18

Microfinance - M29
COMMUNICATION D'ENTREPRISE

Communication d'entreprise L14

Communication d'entreprise L25

Communication d'entreprise L3

Communication d'entreprise M1

Communication d'entreprise M2
FINANCES-COMPTABILITE

Finances et comptabilité -L16

Finances et comptabilité - L25

Sciences et Technique Comptable - L38

Comptabilité - Contrôle et Audit M17

Comptabilité - Contrôle et Audit M210
MANAGEMENT DES PROJETS1

Management des projets L38

Management des projets M110

Management des projets M29
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des ressources humaines L16

Gestion des ressources humaines L28

Gestion des ressources humaines L39

Gestion des ressources humaines M17

Gestion des ressources humaines M29
MARKETING ET GESTION COMMERCIALE

Marketing et gestion commerciale - L17

Marketing et gestion commerciale - L29

Marketing & Communication - L38

Marketing & communication - M19

Marketing & communication - M211
MINES-CARRIERES

Mines et carrières - L18

Mines et carrières - L25

Mines et carrières - L38
SECRETARIAT DE DIRECTION BUREAUTIQUE

Sécretariat de direction bureautique L17

Sécretariat de direction bureautique L23

Assistant (e) de direction bilingue L37
SYSTEME D’INFORMATION INFORMATISE ET RESEAUX

Système d'information informatisé et réseau L15

Système d'information informatisé et réseau L214

Système d'information informatisé et réseau L36

Système d'information informatisé et réseau M1
TRANSPORT-LOGISTIQUE

Transport et logistique - L18

Transport et logistique - L211

Gestion logistique et transport - L310

Transport et logistique - M17

Transport et logistique - M28
COURS POUR LES AUDITEURS LIBRES10
COURS ARCHIVES6

L127

L217

L329

M138

M225

Drapeau

L' Ecole Supérieure de Microfinance a été créée pour VOUS, TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC, PRIVÉ ET INFORMEL. Visitez-nous et inscrivez-vous! Vous êtes les bienvenus!

Cécile Ki
Promotrice de l'ESMi
Skip LoginSkip Upcoming Events

Upcoming Events

There are no upcoming events
Skip Activities

Activities

Skip Actualités - Autour du Burkina Faso

Actualités - Autour du Burkina Faso

  • Combien étaient-ils au juste hier dans les rues de Kinshasa, deux mille comme prétend la police, qui sous-entend que la manifestation a été un flop, ou deux cent mille ainsi que l’affirme l’opposition qui parle de véritable marée humaine ? La vérité est sans doute entre les deux. Mais cette querelle des chiffres, au demeurant habituelle sous tous les cieux, n’a guère d’importance. Ce qu’on retiendra surtout de cette journée qui s’annonçait comme celle de tous les dangers, c’est la dispersion des manifestants à coups de gaz lacrymogènes et d’autres joujoux de maintien de l’ordre, au motif que les marcheurs n’auraient pas respecté le tracé qui leur aurait été imposé par les autorités politico-administratives de la ville.


  • Ce sont les premiers responsables du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès) visiblement satisfaits des résultats engrangés pendant les municipales qu’il nous a été donné de remarquer pendant le point de presse animé hier jeudi au siège de campagne du parti. Tout en se félicitant de leur victoire, qu’il a qualifié d’ «écrasante», Salifou Diallo, vice-président du parti au pouvoir, a raillé l’opposition, notamment l’UPC qui avait déjà choisi son maire de Ouagadougou avant même d’avoir gagné.


  • Ils espéraient revenir au devant de la scène politique avec ces élections municipales pour poursuivre leur lutte pour la reconquête du pouvoir qu’ils ont perdu depuis la chute du président Compaoré en 2014. La revanche, tant prônée par ces ex-maires pour garder le contrôle de la commune, n’a finalement pas eu lieu. Puisqu’à l’arrivée, son rival, le MPP, rafle la quasi-totalité des arrondissements.


  • Après analyse de la mise en œuvre des engagements du gouvernement, l’Unité d’action syndicale a opté de mettre la pédale douce dans sa menace de recourir à la grève pour se faire entendre. Une désescalade qui pourrait être rompue si la récente lettre des travailleurs à leur ministre de tutelle ne produit pas les effets escomptés. C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée, le 25 mai 2016 à la Bourse du travail de Ouaga, par les leaders syndicaux.


  • Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 25 mai 2016, en séance ordinaire, de 9 H 45 mn à 14 H 45 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.


  • La Banque mondiale organise, du 24 au 26 mai 2016, un atelier de formation au contrôle et à la surveillance des finances publiques au profit d’une soixantaine de députés de l’Assemblée nationale du Burkina Faso. Le contrôle de l’action gouvernementale et des finances publiques par l’Assemblée nationale préoccupe la Banque mondiale dont la représentation au Burkina Faso a initié un atelier de formation qui se tient du 24 au 26 mai 2016, sur la question au profit d’une soixantaine de députés. Cette formation de trois jours porte sur le thème, « Parlementaires et développement : le contrôle et la surveillance des finances publiques ».


  • Une délégation du comité de suivi de la crise d’eau a effectué, le mardi 24 mai 2016, une sortie de terrain pour suivre la mise en œuvre des mesures d’urgences pour pallier le manque d’eau dans les quartiers Yagma, au Nord, et Sangodo, à l’Ouest de Ouagadougou. Les services de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) veillent au grain pour la bonne  mise en œuvre des mesures d’urgence visant à pallier le manque d’eau dans la ville de Ouagadougou. Et pour ce faire, ils redoublent d’ingéniosité.