Moodle

You are not logged in. (Login)

Skip Main MenuSkip Online Users

Online Users

(last 5 minutes)
None
Skip Paiement - Scolarité

Paiement - Scolarité

A l'attention de tous les étudiants
Pour le paiement de vos frais de scolarité, seuls les deux modes de paiement suivants seront désormais acceptés et pris en compte :

Le paiement "en main propre" au siège de l'ESMI à Ouagadougou (Secteur 15)

Le paiement par virement dans l'un des comptes bancaires suivants de l'ESMI (Dans ce cas n'oubliez pas de scanner le reçu et de nous l'envoyer par mail à l'adresse baptistesed@yahoo.fr) :

N° Compte BOA : 01420670008

N° Compte ECOBANK : 0001321729454301
Skip Calendar

Calendar

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
1 Today Monday, 2 May 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31     
Skip Recent Activity

Recent Activity

Activity since Saturday, 30 April 2016, 09:16 PM

Nothing new since your last login

Skip Actualités - Le Monde

Actualités - Le Monde

A la une – France 24 - L’Actualité Internationale 24h/24

CFADESMI
Bienvenue dans la famille des étudiants du CFADESMI de l’Ecole Supérieure de Microfinance Internationale à Ouagadougou (BURKINA FASO).

Merci d'avoir fait confiance à notre institution! Pour sûr, votre choix sera récompensé.

Course categories

TRONC COMMUN L113
TRONC COMMUN L216
TRONC COMMUN L39
TRONC COMMUN M14
TRONC COMMUN M26
BANQUE-MICROFINANCE

Banque et Microfinance - L16

Banque et Microfinance - L26

Banque et Microfinance - L38

Microfinance - M18

Microfinance - M29
COMMUNICATION D'ENTREPRISE

Communication d'entreprise L14

Communication d'entreprise L25

Communication d'entreprise L3

Communication d'entreprise M1

Communication d'entreprise M2
FINANCES-COMPTABILITE

Finances et comptabilité -L16

Finances et comptabilité - L25

Sciences et Technique Comptable - L38

Comptabilité - Contrôle et Audit M17

Comptabilité - Contrôle et Audit M210
MANAGEMENT DES PROJETS1

Management des projets L38

Management des projets M110

Management des projets M29
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des ressources humaines L16

Gestion des ressources humaines L28

Gestion des ressources humaines L39

Gestion des ressources humaines M17

Gestion des ressources humaines M29
MARKETING ET GESTION COMMERCIALE

Marketing et gestion commerciale - L17

Marketing et gestion commerciale - L29

Marketing & Communication - L38

Marketing & communication - M19

Marketing & communication - M211
MINES-CARRIERES

Mines et carrières - L18

Mines et carrières - L25

Mines et carrières - L38
SECRETARIAT DE DIRECTION BUREAUTIQUE

Sécretariat de direction bureautique L17

Sécretariat de direction bureautique L23

Assistant (e) de direction bilingue L37
SYSTEME D’INFORMATION INFORMATISE ET RESEAUX

Système d'information informatisé et réseau L15

Système d'information informatisé et réseau L214

Système d'information informatisé et réseau L36

Système d'information informatisé et réseau M1
TRANSPORT-LOGISTIQUE

Transport et logistique - L18

Transport et logistique - L211

Gestion logistique et transport - L310

Transport et logistique - M17

Transport et logistique - M28
COURS POUR LES AUDITEURS LIBRES10
COURS ARCHIVES6

L127

L217

L329

M138

M225

Drapeau

L' Ecole Supérieure de Microfinance a été créée pour VOUS, TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC, PRIVÉ ET INFORMEL. Visitez-nous et inscrivez-vous! Vous êtes les bienvenus!

Cécile Ki
Promotrice de l'ESMi
Skip LoginSkip Upcoming Events

Upcoming Events

There are no upcoming events
Skip Activities

Activities

Skip Actualités - Autour du Burkina Faso

Actualités - Autour du Burkina Faso

  • Cher Wambi, je savais bien, comme le philosophe, qu’il y a souvent de la différence entre ce que les gens disent et pensent d’eux-mêmes et ce qu’ils sont réellement mais sans doute pas à ce point. Faut-il donc désespérer définitivement de la gente humaine, particulièrement de cette classe qu’on appelle dirigeante ? Il y a de quoi. Car c’est à se demander si ceux qui ont été propulsés aux «affaires» à la faveur de l’insurrection populaire d’octobre 2016 et qui sont arrivés parés de toutes les qualités n’étaient pas pire que le régime vermoulu de Blaise Compaoré qui a fini par mourir de sa propre gangrène.


  • Si le Syndicat des avocats du Burkina Faso (SYNAF) se félicite des poursuites engagées dans le cadre du putsch manqué du 17 septembre 2015, il s’inquiète cependant de certains actes qui sont de nature à remettre en cause la validité des procédures. Il en est ainsi de la procédure suivie le 25 avril 2016 contre Me Mamadou Traoré, avocat du Barreau burkinabè déféré à la Maison d’arrêt et de correction de l’Armée le même jour. Le SYNAF, à travers les lignes qui suivent, pense que les procédures doivent se faire dans le strict respect des règles.


  • C’est curieux comme les thèmes des actuels  points de presse de partis politiques, à l’orée des municipales du 22 mai prochain, se ressemblent ! L’alliance des jeunes pour l’indépendance et la République (AJIR) d’Adama Kanazoé n’a pas dérogé à cette règle à travers cette rencontre à son siège de Zogona, le lundi 25 avril 2016. Au menu, les préparatifs des prochaines municipales, les événements de Nagaré, les 100 jours de Roch. Une occasion pour le président de ce parti pro-MPP (parti au pouvoir) de clamer son soutien en ces termes : «Je ne suis pas d’accord qu’on diabolise le MPP».


  • Après avoir reçu jeudi dernier, par l’entremise du bâtonnier en poste, la convocation de la justice militaire, l’ancien bâtonnier du barreau burkinabè Me Mamadou Traoré s’est présenté hier devant le juge militaire. Dans notre édition de lundi, on se demandait si après cette audition l’avocat serait libre de retourner chez lui ou si au contraire s’il serait inculpé et déposé à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Nous précisions que la réponse à cette question dépendait évidemment des éléments d’appréciation que le juge aurait en sa possession.


  • Les députés ont interpellé, le vendredi 22 avril 2016, le gouvernement sur des questions liées à la vie nationale. Côté sécurité, le ministre Simon Compaoré a plaidé la cause des groupes d’autodéfense Kogl-weogo. La situation sécuritaire nationale n’est guère reluisante, elle est même préoccupante, surtout avec l’état dérisoire des moyens humains et matériels, a reconnu le ministre en charge de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, devant les élus nationaux, le vendredi 22 avril 2016. Seul un engagement politique et citoyen peut permettre de venir à bout du phénomène de l’insécurité et instaurer un climat de paix et de sécurité, foi de Simon Compaoré.


  • L’Autorité supérieur de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a rendu publics les résultats de son audit sur la gestion de la Transition et celle des parcelles par la SONATUR, lors d’une conférence de presse, à Ouagadougou, le vendredi 22 avril 2016. A la suite d’allégations parues dans la presse en février 2016, relatives à des ventes de parcelles par la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR), le président du Faso a demandé un audit à l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).


  • La formation de pré-déploiement de soutien à la paix du bataillon Laafi 8 a pris fin, le vendredi 22 avril 2016, au Centre de formation et de production du Service national pour le développement (SND) de Loumbila, à la sortie Est de Ouagadougou. Fort de 800 soldats, ce bataillon sera déployé au Darfour en remplacement du bataillon Laafi 7.