Moodle

You are not logged in. (Login)

Skip Main MenuSkip Paiement - Scolarité

Paiement - Scolarité

A l'attention de tous les étudiants
Pour le paiement de vos frais de scolarité, seuls les deux modes de paiement suivants seront désormais acceptés et pris en compte :

Le paiement "en main propre" au siège de l'ESMI à Ouagadougou (Secteur 15)

Le paiement par virement dans l'un des comptes bancaires suivants de l'ESMI (Dans ce cas n'oubliez pas de scanner le reçu et de nous l'envoyer par mail à l'adresse baptistesed@yahoo.fr) :

N° Compte BOA : 01420670008

N° Compte ECOBANK : 0001321729454301
Skip Online Users

Online Users

(last 5 minutes)
None
Skip Calendar

Calendar

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 Today Wednesday, 26 November 26 27 28 29
30       
Skip Recent Activity

Recent Activity

Activity since Monday, 24 November 2014, 05:03 PM

Nothing new since your last login

Skip Actualités - Le Monde

Actualités - Le Monde

France 24

CFADESMI
Bienvenue dans la famille des étudiants du CFADESMI de l’Ecole Supérieure de Microfinance Internationale à Ouagadougou (BURKINA FASO).

Merci d'avoir fait confiance à notre institution! Pour sûr, votre choix sera récompensé.

Course categories

TRONC COMMUN L112
TRONC COMMUN L215
TRONC COMMUN L315
TRONC COMMUN M15
TRONC COMMUN M26
BANQUE-MICROFINANCE

Banque et Microfinance - L15

Banque et Microfinance - L28

Banque et Microfinance - L38

Microfinance - M19

Microfinance - M29
COMMUNICATION D'ENTREPRISE

Communication d'entreprise L13

Communication d'entreprise L25

Communication d'entreprise L3

Communication d'entreprise M1

Communication d'entreprise M2
FINANCES-COMPTABILITE

Finances et comptabilité -L16

Finances et comptabilité - L26

Sciences et Technique Comptable - L39

Comptabilité - Contrôle et Audit M17

Comptabilité - Contrôle et Audit M214
MANAGEMENT DES PROJETS1

Management des projets L39

Management des projets M111

Management des projets M211
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des ressources humaines L16

Gestion des ressources humaines L29

Gestion des ressources humaines L39

Gestion des ressources humaines M111

Gestion des ressources humaines M212
MARKETING ET GESTION COMMERCIALE

Marketing et gestion commerciale - L19

Marketing et gestion commerciale - L29

Marketing & Communication - L38

Marketing & communication - M19

Marketing & communication - M211
MINES-CARRIERES

Mines et carrières - L18

Mines et carrières - L27

Mines et carrières - L38
SECRETARIAT DE DIRECTION BUREAUTIQUE

Sécretariat de direction bureautique L18

Sécretariat de direction bureautique L28

Assistant (e) de direction bilingue L318
SYSTEME D’INFORMATION INFORMATISE ET RESEAUX

Système d'information informatisé et réseau L114

Système d'information informatisé et réseau L214

Système d'information informatisé et réseau L312

Système d'information informatisé et réseau M1
TRANSPORT-LOGISTIQUE

Transport et logistique - L18

Transport et logistique - L213

Gestion logistique et transport - L38

Transport et logistique - M17

Transport et logistique - M28
COURS POUR LES AUDITEURS LIBRES10
COURS ARCHIVES6

L127

L217

L329

M138

M225

Drapeau

L' Ecole Supérieure de Microfinance a été créée pour VOUS, TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC, PRIVÉ ET INFORMEL. Visitez-nous et inscrivez-vous! Vous êtes les bienvenus!

Cécile Ki
Promotrice de l'ESMi
Skip LoginSkip Upcoming Events

Upcoming Events

There are no upcoming events
Skip Activities

Activities

Skip Actualités - Autour du Burkina Faso

Actualités - Autour du Burkina Faso

  • Décidément, rien ne sera plus comme avant au Burkina Faso. Les autorités intérimaires qui l’ont clamé haut et fort, étaient peut-être loin de s’imaginer qu’elles-mêmes  seraient si rapidement mises à l’épreuve sur le terrain. En tout cas, soixante-douze heures après sa formation, le gouvernement de transition du Premier ministre Yacouba Isaac Zida a connu sa première démission, suite à une vive contestation de la rue.  Le peuple burkinabè  qui a pris conscience et qui veut surtout définitivement tourner la page Compaoré, est désormais regardant sur le profil des hommes appelés à conduire sa destinée.


  • Il a plusieurs fois été accusé d’alimenter la crise centrafricaine depuis son   exil, au Bénin. Accusations qu’il  avait toujours balayées du revers de la main, clamant à qui voulait l’entendre son innocence et  évoquant au besoin un complot visant à l’empêcher de revenir au pouvoir en Centrafrique. Mais Michel Djotodia, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, a beau se défendre, les faits sont têtus et parlent contre lui. Cette fois-ci, c’est de l’ONU que s’est élevée la voix accusatrice.


  • L’Instance indépendante supérieure des élections (ISIE) a annoncé, hier 25 novembre, les résultats du premier tour de la présidentielle tunisienne. C’est Béji Caïd Essebsi qui arrive en tête avec 39,46 % des voix, suivi de près par Moncef Marzouki, président sortant, avec 33,43% des voix. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une fois de plus, le peuple tunisien a fait preuve de maturité politique pour avoir relevé le défi, en termes de sécurité et de taux de participation.


  • Sous pression de la société civile depuis hier, Adama Sagnon a démissioné mardi de son poste de ministre de la Culture dans le gouvernement de la transition. Ancien procureur sous la présidence de Blaise Compaoré, il est accusé d'avoir entravé le dossier Norbert Zongo, journaliste d'investigation assassiné en décembre 1998. Il sera resté à peine 24 heures à son poste de ministre de la Culture et du Tourisme. Rattrapé par son passé, Adama Sagnon a été contraint mardi 25 novembre de démissionner du gouvernement de la transition.


  • Tapis rouge, ballet de véhicules, costumes, tailleurs et boubous droits sur plis… Le moins que l’on puisse dire est que le premier Conseil des ministres du gouvernement Zida, hier lundi 24 novembre 2014, au palais présidentiel de Kosyam avait tout d’une véritable rentrée solennelle. Problème, beaucoup des nouveaux ministres étaient inconnus par les hommes et femmes de médias présents pour l’occasion. Ce qui a donné lieu à un véritable «cinéma» pour identifier ces nouveaux membres du gouvernement.


  • Si les réactions sur la composition du gouvernement de transition ont été plutôt positives, il reste que ça coinçait hier au niveau de la nomination de certains de ses membres. En l’occurrence celle du ministre de la Culture et du Tourisme frais émoulu, Adama Sagnon.  Une promotion qui sonne comme une fausse note et suscite un concert de désapprobations d’une bonne frange de l’opinion publique nationale. L’affaire Sagnon est là.  Et reste en travers de la gorge de tous ceux qui rêvaient d’une dream team gouvernementale.  C’est-à-dire d’une équipe composée de personnalités qui,  rapportées au défunt régime, ont un  passé irréprochable, incolore, inodore et sans la moindre saveur de compromission d’avec ceux qui sont partis.


  • Les agents du ministère de la Culture et du Tourisme ont observé un mouvement d’humeur hier lundi 24 novembre 2014 devant leur ministère. Ils protestent contre la nomination d’Adama Sagnon à la tête de ce département. «On n’a pas oublié l’affaire Norbert Zongo», «non à Adama Sagnon», «Le MCT n’est pas un dépotoir», «La place d’Adama Sagnon est à la MACO et non au MCT» ; tels sont les affiches que l’on pouvait lire à la porte du ministère de la Culture et du Tourisme. Juste à côté, les agents avaient abandonné leur poste. Munis de sifflets, ils donnaient de la voix et scandaient «non à Adama Sagnon».